Institut Hishigawa


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥   Sam 23 Juil - 18:51

    « Non mais ça va oui ?! Ca t’arrive de faire attention ? P'tit con va.. »

    Je ne prends pas le temps de m'excuser, je ne me retourne même pas. Je suis déjà suffisamment en retard comme ça. Encore. J'ai passé ma journée à penser à ce moment, à elle, et pourtant je réussis malgré tout à être en retard. Je crains. Je suis indigne d'une fille pareille, bordel, j'en ai presque honte.. je m'en veux. La dernière fois que nous avions rendez-vous, c'était au même endroit que celui où je lui ai proposé de me rejoindre aujourd'hui. Et comme un con, j'avais.. je l'avais raté. J'étais tellement occupé à parler avec ma sœur que j'avais complètement oublié que j'étais attendue par l'un des êtres les plus importants pour moi sur cette fichue planète. Mais aujourd'hui, hors de question que je rate ce rendez-vous, pas question. Je jette un regard furtif à ma montre, juste assez longtemps pour constater que j'ai déjà plus de cinq minutes de retard. Oui, cinq. Ca parait peu comme ça, mais à mes yeux c'est déjà beaucoup trop. Et c'est sans compter les sms que nous nous sommes échangés, un peu plus tôt. J'avais bien sentie qu'elle était inquiète, que quelque chose n'allait pas. Qu'elle doutait. De moi, de nous. Et ça, c'en était hors de question aussi. Je l'aime et je ne veux pas qu'elle pense le contraire, encore moins à cause d'un connard qui se planque derrière son pc pour foutre la merde partout où il passe. Les rumeurs vont bon train ces temps-ci au lycée. On en entends des belles, comme Kazia Sakamoto qui coucherait avec un Daï fréquemment, par exemple, ou un certain troisième année qui aurait fait affaire avec de la.. drogue.. Hm~ enfin bref, comme d'habitude un bon nombres de rumeurs circulent dans les couloirs, un peu comme le téléphone arabe. Et j'ai cru vaguement entendre quelques bribes de conversations à mon propos, concernant ma situation.. amoureuse. Ca me fait toujours bizarre de me dire que je suis « en couple », encore plus en sachant l'identité de ma.. petite-amie. Tout simplement parce que je ne sais toujours pas comment j'ai bien pu faire pour lui avouer que je l'aimais peut-être un peu plus que comme un ami. Enfin « peut-être » pas vraiment hein.. je ne suis pas vraiment sûr que vouloir prendre quelqu'un dans ses bras à longueur de journée fasse de cette personne un simple ami, m'enfin.. bref, je n'avais jamais été très claire et le jour où je m'étais enfin lancé, allez savoir pourquoi, mais elle a acceptée de sortir avec moi. Je crois que ça faisait très longtemps que je n'avais pas été heureux comme ça, avec une envie permanente de sauter partout et d'embrasser tout le monde. Ou presque.

    Je cours presque, devenant un peu plus impatient au fil des secondes qui passent -beaucoup trop vite à mon goût. Et puis, enfin, j'arrive dans une rue, cette même rue où nous nous étions déjà donnés rendez-vous quelques semaines plut tôt, ce jour où j'avais été assez stupide pour tout faire capoter. Je ralentis un peu, cherchant du regard celle que je meurs d'envie de voir depuis longtemps déjà. Je ne peux empêcher un énorme sourire s'étirer sur mon visage, me donnant l'air idiot. Je marche alors un peu plus rapidement vers sa petite silhouette dos à moi, et qui par conséquent ne pas encore vue. Puis je passe mes mains autour de sa taille pour mieux l'attirer contre moi et plonge ma tête dans son cou, fermant les yeux quelques secondes. Et alors que je la sens réagir doucement à cette étreinte volée, je lui colle un baiser sur la joue, remontant doucement ma tête jusqu'à elle, puis m'approche de son oreille.

    « Tu m'as manqué.. pardonne moi pour le retard, j'étais tellement impatient que je n'ai pas fais attention à l'heure... »

    Raison complètement stupide, d'autant plus que c'était la stricte vérité. J'avais tellement attendu ce moment que j'avais fais tout ce que je pouvais pour me changer les idées -même mes devoirs. Si bien que je n'avais plus prêté attention au temps..

    Je desserre un peu mon emprise sans non plus la lâcher complètement puisque j'en suis incapable de toute façon, de manière à passer face à elle, le sourire aux lèvres.

    « Tu as l'air fatiguée.. tout va bien ? Tu attends depuis longtemps ? »

    Je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter pour elle. J'ai peur qu'elle se lasse de l'attitude protectrice que j'ai envers elle, mais je n'arrive pas à faire autrement. C'est la première fois que je suis avec quelqu'un, j'ai peur de mal faire les choses, d'en faire trop ou pas assez. Je sens mes jours rougirent un peu, sur le coup je n'ai pas réfléchis à mes actes mais je n'ai pas encore l'habitude de ce genre de gestes en public, bien que je trouve ça plutôt.. agréable. Hm.. Je suis amoureux après tout..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥   Dim 24 Juil - 15:41

    << Kaziaaaaaaaaaaaa , je m'habille comment ? >>


    puis trois minutes après :


    << Kaziaaaaaaaaaaa ! Bouge, lequel est le mieux ? Le blanc ou le bleu ? >>


    encore un peu plus tard :


    << Kaziaaaaaaaaaaa ! Tu trouves pas que le rayé multicolore me donne une belle silhouette ? >>


    Kazia n'arrêtait pas de rigoler, mais c'était pas drôle. Leise ne s'avait absolument pas comment s'habiller pour ce jour si spécial. Pour le voir Lui, ce même Lui pour qui, quelques semaines plutôt , elle avait passer la journée à s'habiller, à se coiffer, à se laver les cheveux parce que la coupe n'allait pas, et recommencer encore et encore. Jusqu'à ce que ce soit potable. Et ce même Lui qui l'avait oublier. Elle avait été trop impatiente, elle en attendait peux-être trop. Elle avait tellement cru que ce serait parfais, elle n'avait même pas imaginer une seconde qu'il l'aurait oublier. Peux-être qu'il avait eu un empêchement après tout ? Peux-être que Big Brother avait raison. Non !Il ne peut pas avoir raison. Elle croit en MinHo, elle ne peut pas imaginer ne serait-ce qu'une seconde que ce de BigBrother pourrait avoir raison ! Elle ne devait pas penser comme ça, il en était hors de question ! MinHo l'aimait, c'est lui qui est venu. Pourquoi il aurait fait ça ? Mais en même temps, c'est un homme, il est peut être comme tous les autres..


    Leise n'en pouvait plus de penser comme ça, à cela, depuis le sms de B.B. Elle voulait que ça cesse, qu'elle arrête de le voir comme un suspect, qu'elle repense à lui comme à l'homme qu'elle aimait. Parc qu'elle l'aimait, ça c'est sur. Mais, et si c'était vrai ? Serait-elle capable de rester avec lui quand même parc qu'elle l'aime ? Ou alors de casser et de le voir avec une pouffiasse ?
    Non, résolument, elle ne pouvait pas. Ni l'un, ni l'autre. Elle voulait, elle espérait, que ça serait la troisième solution : Qu'ils restent ensemble parc qu'ils s'aiment, parc qu'ils auraient eu une épreuve qui les aurait rendu plus fort. Il était assez tard, dans Une heure elle devait le voir, et la, en ce moment, elle était encore dans son placard, à chercher des vêtements convenable, conclusion ? Dans une heure elle devait être dans la même rue que la dernière fois, et elle avait donc une heure pour, s'habiller, se coiffer, aller la bas. Elle n'allait jamais y arriver.


    Au bout de quarante minutes environ elle se décida pour un le tee-shirt rayé multicolore qu'elle avait acheté en Allemagne la dernière fois qu'elle y était allée. Cependant, elle se décida que cinq minutes plus tard pour un short en jean foncé, avec des poches un peu destroy. Elle adorait ce short, mais elle se demandait s'il n'était pas trop.. court. Encore une fois, elle avait demander l'avis de Kazia avant de ce prononcer. Elle n'eut donc pas vraiment le temps de se coiffer correctement, elle se donna un coup de peigne, attacha ses cheveux en une couette sur le côté droit de sa tête, et laissa ses mèches de sa frangine inexistante tels quels. La coiffure était simple, mais c'est ce qu'elle faisait quand elle n'avait pas le temps, ou pas l'envie, de se bouger. En l'occurrence la, ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Elle choppa les premières chaussures qui lui venaient, les plus simples aussi. Des ballerines noirs toutes bêtes. Ça allait avec tout, c'était pratique. Elle prit son sac, fourra son ipod dans sa poche et ses écouteurs dans les oreilles. Elle prit aussi un CD, une compilation des meilleurs chanson de One Ok Rock , qu'elle avait fait pour MinHo. Elle avait mis du temps pour choisir les titres, pour elle, toutes les chansons de One Ok Rock sont les meilleurs. Elle partit, avec un énorme sourire sur le visage.


    Elle arriva donc au point de rendez-vous avec quelques minutes de retard, elle ne savait pas exactement combien. De plus, elle était dégouter, déjà être en retard, elle n'aimait pas. Mais en plus, ne s'être ni coiffée, ni avoir pris le temps d'essayer des chaussures, elle le regrettait amairement. Tous ce qu'elle voulait, c'était être la plus parfaite possible pour l'homme le plus parfait qu'elle connaissait. Elle se posta au milieu de la place, cherchant du regard l'être aimé. Elle ne le trouva pas tout de suite. Enfaite, elle ne l'avait pas vu jusqu'à ce qu'il arrive derrière elle, lui procurant un frisson de bonheure dans tout le corps. De ses bras, il encercla la taille de la jeune fille et la raprocha contre lui. Elle aimait ce contacte, être près de Lui lui faisait du bien. Sur le moment, elle n'avait plus aucuns doutes, aucuns soupsons. Elle arrivait enfin à le voir comme son … petit-ami. Et non plus comme un suspect-criminel. Il posa sa tête dans le creu de son épaule , elle put donc sentir l'odeure de ses cheveux. Ses cheveux qu'elle aimait tellement. Elle appreciait aussi ce contact. Elle ne bougea pas, ne sachant pas vraiment comment réagir, ni quoi faire. Elle préférait le laisser faire plutôt que de paraître stupide en essayant de faire quelque chose, qui quoi qu'il arrive, sera voué à l'échec. Elle n'avait jamais eut de petit ami, pensait de jamais en avoir jusqu'au marriage, si elle se mariat un jour, et voilà qu'elle venait de tomber sur une perle rare. The perfect man.


    Elle n'osa pas tourner sa tête , de peur de lui donner un coup. Mais elle mourrait d'envie de le regarder, de pouvoir le dévorer des yeux. Puis, alors que le désir de le voir se faisait de plus en plus fort, MinHo ne fit que l'accentuer en déposant un baiser sur la joue de la demoiselle.



      « Tu m'as manqué.. pardonne moi pour le retard, j'étais tellement impatient que je n'ai pas fais attention à l'heure... »
    Honnêtement, elle n'arrivais pas à répondre quoi que se soit, trop envouter par le son de sa voix qu'elle n'avait pas entendu depuis quelques temps. Elle réussit à sortir quelques bribes.
    « Toi aussi tu m'a manqué.. pas de soucis t'as pas beaucoup de retard, et puis, je m'en fiche, du moment que je suis avec toi. »
    Puis ils réstèrent quelques secondes comme ça, l'un contre l'autre, sans bouger. Jusqu'à ce que le jeune homme brise ce moment en passant devant elle, comme s'il avait lu dans ses penser. Il était peut-être divin ? Ou encore mieux, il avait peut être eu la même envis qu'elle de le voir. Leise avait bien le droit de rêver un peu, et puis , c'était plutôt agréable.

      « Tu as l'air fatiguée.. tout va bien ? Tu attends depuis longtemps ? »
      « Non,non, ça va ! Je vais bien... gamsahabnida. Non plus, je suis arrivée il y a même pas deux minutes, je suis aussi en retard que toi...mianhaeyo. »
    Leise entremela son bras avec celui du jeune homme et l'entraina vers un banc, elle avait courru dans sa chambre toute la journée pour trouver des trucs adequats à cette sortie. Et les balerines qu'elle avait pris étaient nouvelles, elle les avait acheté l'avant-veille..elle n'avait pas eu le temps de les porter pour que ses pieds se fassent. Elle s'asseya , se tourna, et enleva l'arrière de ses ballerines pour voir l'état de ses chevilles, elles étaient légèrement plus rosées que d'habitude mais ça allait. Elle se retourna vers Min Ho, le regarda, sourie. C'est alors que son ventre gargouilla.

      « Raaaaaaah !Tait-toi »
    Bien évidement, elle parlait à son ventre. Elle était dégoutée, comment ce genre de trucs pouvait arriver.. maintenant ?! Alors que c'étaitl'un des meilleurs moments de sa vie. Surment le plus jouisif après le jour ou illui avait avoué ses sentiments. Qu'elle partagait depuis longtemps évidement. Elle ne voulait pas que ce genre ..d'incident puisse pourrir un instant pareil. Elle reprit le bras de Min Oh .

      « On va se la faire cette glace à l'italienne ? »
    Elle avait fait ses petits yeux de biches, ceux qu'elle utilise pour obtenir ce qu'elle veut. Dans le même style que le Chat Potté dans Shrek. Mais la, ce regard n'avait pas la mêmesignification, elle ne l'avait pas fait exprès. Il arrive des qu'elle pense à Lui. Un peu comme le sourire débile qu'elle avait en ce moment.



HRP > Voila... Désolé, J'ai pas pris beaucoups d'innitiatives. & j'ai pas beaucoup fait avancer le RP =S.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥   Lun 25 Juil - 11:53

« Toi aussi tu m'a manqué.. pas de soucis t'as pas beaucoup de retard, et puis, je m'en fiche, du moment que je suis avec toi. »

Je rosis de plaisir à l'entente de cette phrase. Je ne peux pas m'en empêcher. J'ai attendu ce moment des heures et des journées entières, et j'ai l'impression qu'elle est aussi heureuse que moi d'être là, dans cette petite rue en ma compagnie. Cette simple pensée me fait sourire un peu plus, je suis heureux. La foule nous observe, une petite fille nous pointe même du bras mais je m'en fiche, je suis bien ici, la fille la plus magnifique qui puisse exister est dans mes bras, tout contre moi... Je passe face à elle et elle répond à ma question en utilisant quelques mots dans ma langue natale, le coréen. Je sens mon petit coeur déjà bien malmené faire un petit bond dans ma poitrine, l'entendre parler coréen me fait toujour cet effet, son léger accent me fait toujours sourire un peu plus.. je me sens tellement ridicule lorsqu'à mon tour j'essaye de lui parler en allemand, j'ai tellement peu de charme comparé à elle... Elle m'entraine alors par le bras sur un banc qui n'est pas très loin de là où nous étions quelques secondes avant, et je souris comme un idiot, encore. Je ne sais sourire que comme ça de toute manière, lorsque je suis avec elle...

Elle enlève ses petites chaussures, vérifiant visiblement l'état de ses pieds. Je ne peux pas m'empêcher de me mordre la lèvre, j'étais tellement heureux de la voir que je n'ai même pas fais attention à sa tenue. Je veux me rattraper, lui dire qu'elle est magnifique -pour ne pas changer- mais un petit bruit m'interromp. Elle s'exclame et je ris doucement en comprenant de quoi il s'agit. Je ne peux pas m'en empêcher, je ne me moque pas mais la voir dans cet état à cause de ça me fait sourire, encore. A peine quelques secondes passent avant qu'elle ne relève sa tête vers moi et que son regard ne capture le mien :

« On va se la faire cette glace à l'italienne ? »

Comment résister à ce regard ? Elle pourrait me demander n'importe quoi en cet instant, je lui obéirais sans réfléchir. En cet instant, ou même en permancence en fait, je n'en sais rien à vrai dire. Je la laisse se cramponer à mon bras puis me lève, toujours un sourire aux lèvres avant de lui répondre :

« Bien sûr que oui ! De toute façon il fait trop chaud pour manger quoique ce soit d'autre, alors.. »

Nous commençons à avancer, mais quelques pas plus loin je ne peux m'empêcher de me libérer de son étreinte pour faire un pas ou deux en arrière. Je la fixe quelques secondes comme dans un état second, fasciné par toute la féminité que peut contenir un corps aussi frèle que le sien. Certes elle n'est pas en sucre, loin de là mais.. elle a tellement l'air fragile, parfois.. aish, et voilà que je recommence avec mes pensées sur-protectives.. MinHo, stop. La ferme, comme dirait ma soeur, « la ferme et agis ».

« Tu.. hm, je te l'ai pas dis mais tu.. es vraiment très belle comme ça Leisy.. »

Je ne peux pas m'empêcher de rougir comme un imbécile à ces paroles et de me reprendre :

« Mais attends, c'est pas comme si tu l'es moins d'habitude hein, mais.. je suis content parce que.. c'est comme si tu t'étais habillé rien que pour moi aujourd'hui et tu es très jolie, je.. enfin voilà et.. hmmm.. je parle trop ne ? ... »

Je m'embrouille dans mes propres pensées, mes propres paroles, tellement que je suis sûr de passer pour un imbécile. Quelle image je donne de moi dis donc, génial.. aish.. trop timide, trop « mignon » pour un garçon peut-être ? ... Un vrai homme ne bafouillerait pas devant une fille, si ? Je devrais en parler avec Jin quand je le verrais peut-être.. ou demander à ma soeur.. elle c'est une fille, elle sait si les filles aiment les hommes pas très virils ou pas.. je suis pas viril ? Aish, la ferme MinHo ! Je secoue ma tête de droite à gauche, je devrais arrêter de me poser autant de questions mais je ne peux pas m'en empêcher..

« Je... aish. Pardon. Si je continue de bafouiller comme ça j'y arriverais jamais.. Tu, hm, tu es vraiment très jolie je voulais te dire.. »

Je rougis, encore une fois. Je rougis de mes propres paroles, non vraiment.. je crois qu'en tombant amoureux, je suis aussi devenu stupide. Mais jusque là elle ne s'en ai pas plaint alors peut-être que je lui conviens quand même ? Je me rapproche d'elle à présent, je ne peux pas rester bien loin de toute façon. Ma main frôle son bras et ce simple contact me fait frissonner. Je me penche alors doucement vers elle, les joues toujours un peu rouges.. puis je ferme mes paupières et mes lèvres frôlent les siennes, doucement. J'attrape alors sa main dans la mienne et la serre doucement, avant de replonger sur ses lèvres, plus longuement cette fois-ci. Je fais jouer mes doigts avec les siens durant le baiser, avant de rompre le contact entre nos lèvres. Je souris alors que je m'écarte doucement de son visage, bien que l'envie d'y rester soit très forte. Je ne peux m'empêcher d'admirer ce visage si parfait qui s'offre à moi, ses joues rougies où je passe l'un de mes doigts, la rendant plus adorable que d'habitude encore. Je me retiens pour ne pas me pencher vers elle à nouveau, résister est dur mais pour rien au monde je ne raterais le si joli spectacle qui s'offre à moi. Rien de particulié mais à mes yeux ce petit air sur son visage, mélangeant diverses émotions, vaut bien ça. Et je suis prêt à parier que l'expression de son visage n'est pas si différente de la mienne...

HRP; No souci c'est très bien comme ça :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥   Lun 25 Juil - 16:18

« Bien sûr que oui ! De toute façon il fait trop chaud pour manger quoique ce soit d'autre, alors..
-
Gamsahabnida ! »
Leise aimait parler en Coréen, elle savait que Min Ho aimait son pays plus que tout et elle aimait lui montrer qu'elle l'aimait elle aussi. De plus, lorsqu'elle essayait de parler coréen, elle n'essayait pas seulement de parler la langue natale du jeune homme, mais aussi celle de ses origines. Elle n'avait pas voulu garder son nom à rallonge pour rien ! Elle voulait en même temps lui faire plaisir, il lui avait dit une fois qu'il aimait quand elle parlait en coréen, depuis, elle essaye de placer un mot dès qu'elle le peut. Le petit couple avança dans une ruelle pour aller dans le lieu tant attendu par la jeune fille et qui sait par le jeune homme : le marchand de glace.
LLeise aimait manger, c'était comme la cigarette ou la drogue pour certains. Sauf qu'elle, pour l'instant, ça ne la mettait pas en danger. Elle ne pouvait se passer de cette sensation, de ce plaisir d'avoir quelque chose qui déscend dans l'oesophage jusqu'au ventre. Elle en était complètement dépendante. À force de manger constamment, elle avait nourri un espèce de besoin d'avoir quelque chose dans la mâchoire, d'avoir ses dents en activité, de sentir des goûts différents sur sa langue. Lorsqu'elle avait faim, elle devait manger. Elle ne s'en privait pas. Pourquoi s'en priver lorsqu'on ne grossit pas ? Lorsque, malgré le nombre de tablettes de chocolat engloutit, on garde la même taille de mannequin ? C'était un besoin vitale pour tout le monde de manger, mais elle, c'était plus que cela. Quand son estomac criait famine, elle devait manger. C'était une obligation, pour ne pas sombrer dans une nouvelle crise..
Après quelques pas en compagnie de l'être aimé, Leise sentit son bras tomber. Min Ho avait enlevé le sien, laissant celui de la jeune fille retomber naturellement le long de sa silhouette. Leise se retourna vers le jeune homme, se demandant quel était le problème. Elle n'eut pas le temps de poser une quelconque question. Il avait reculé, il était parti. Qu'avait elle fait de mal? Peut-être n'aimait t'il pas ce contact. Elle s'en voulait, elle aurait pu lui demander avant d'agir. Maintenant il partait, il reculait, la laissant seule au milieu de la rue, déconcertée. Elle se retourna complètement, pour être sûre de ce qu'elle redoutait. Pour le voir une dernière fois avant qu'il ne s'en aille pour de bon. C'est alors qu'il ouvrit la bouche. Cette bouche à laquelle elle aurait temps aimé pouvoir gouter. Elle s'attendait à ces quelques mots fatidiques, à des mots tels que : Au revoir. Ou : c'est fini. Au lieu de quoi, le jeune homme la complimentait. Un énorme sourire se dessina sur son visage. Ses yeux se mirent à briller d'excitation. Elle était tellement rassurée ! Elle n'eut pas le temps de répondre quoique ce soit. De pouvoir lui dire à quel point elle l'aimait, à quel point il lui avait fait peur. Ou encore mieux, de lui redire encore une fois qu'il était beau. Elle ne se lassait pas de lui dire et comptait lui dire encore un bon million de fois si elle en aurait l'occasion
« Mais attends, c'est pas comme si tu l'es moins d'habitude hein, mais.. je suis content parce que.. c'est comme si tu t'étais habillé rien que pour moi aujourd'hui et tu es très jolie, je.. enfin voilà et.. hmmm.. je parle trop ne ? ... »
(aa) ! Il était vraiment trop mignon. Il la faisait craquer. Malgré ses airs de petite fille sainte, sans problème et réspectueuse elle n'en était pas moins une femme en compagnie d'un jeune homme magnifique. Et elle avait une envit énrome de lui sauter dessus, de lui dire a quel point elle l'aimait. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle laisserait ses instinct.. bestiaux fairent. Elle s'avait se maitriser.. pour l'instant. Une crise c'est si facile à avoir pour elle...
« Je... aish. Pardon. Si je continue de bafouiller comme ça j'y arriverais jamais.. Tu, hm, tu es vraiment très jolie je voulais te dire.. »
« ça y est ? Tu as fini ? , puis la jeune fille rigola avant de poursuivre. T'es vraiment adorable, c'est abusé à quel point t'es mignon quand tu bafouille.. t'es juste irresistible ! Donc oui, on peut dire ça.. je me suis habillée pour toi..je suis contente que ça te plaise. J'avais un peu peur enfaite, que tu ne trouves pas ça bien..qu'il y ait un problème quelconque avec ma tenue. Mais ça va, je suis rassurée maintenant. »
Elle agrementa ces paroles d'un sourire radieux. Elle aimait sourire, et elle aimait quand les gens sourient. Elle voulait le voir sourire. Et aujourd'hui, elle avait gagner le gros lot. Elle ne savait pas ce qu'elle avait fait, mais il arborait un sourire quasi-permanant. Il avait l'air heureux. Elle voulait qu'il le soit. Il se raprocha de la jeune fille. Elle avait les joues rouges, elle ne pouvait pas le voir mais elle en était sure. Son coeur accéléra. Pourquoi à chaque mètre en moin entre lui et elle il fallait que son coeur fasse des siennes ? Leurs bras se frôlèrent, un frisson parcouru le corps de la jeune fille. Elle n'eut pas vraiment le temps de réagir à ce contact qu'elle vit le visage parfait du jeune homme se pencher vers elle. Au contact des lèvres de Min Ho, Leise frissona à nouveau de plaisir et ses yeux se fermèrent. Enlevant ainsi un sens à la jeune fille, lui permettant de se concentrer sur les autres. Le baiser était bref. Pour elle, c'était un peu comme pouvoir jouer que le premier set dans un match de volley-ball. Elle rouvrit les yeux un bref instant, retrouvant alors son cinquième sens. Puis il lui prit la main et l'embrassa à nouveau. Elle garda les yeux ouverts aux debut, pour être sure que ce n'était pas un rêve puis les referma. C'était dangereux, elle le savait, elle finirait par être addictive à ses lèvres. Ça pourrais devenir un sujet de crise, il suffirais qu'elle ait une envie folle de l'embrasser à nouveau pour qu'elle replonge. Elle n'y pensa pas plus longtemps, se concentrant uniquement sur le plaisir d'embrasser la personne qu'elle aimait le plus. Min Ho mit fin au baiser. Leise n'en avait pas envis, elle aurait aimer continer, elle aurait aimer pouvoir rester comme ça un maximum de temps. Pourquoi pas toute la vie ? Elle voyait à long tèrme certe, mais c'était si plaisant. Elle baissa la tête, regardant le sol. Une multitude de sentiments s'enchainairent sur son visage, ses joues devenaient succésivement toutes les games de couleures rosées, les unes après les autres. Elle ne voulait pas qu'il voye son embara. Mais en même temps, elle ne pouvait pas le regarder. Et elle en mourrait d'envis. Elle releva donc la tête, offrant ansi à ses yeux une magnifique vue. Ses joues rosirent de plus en plus. À ce moment la, elle ne doutait plus. Elle était sur qu'il ne la trompait pas. Pourquoi l'aurait-il embrassé sinon ?
Elle passa ses bras autour de son cou , plongea son regard dans le sien, faisant durer son plaisir. Elle aurait voulu pouvoir le contempler plus longment, à tout jamais. Elle aurait voulu que ce moment ne se termine jamais. Elle continua de le regarder, puis s'aprocha de ce visage si parfais pour lui dire un mot, un mot important. Un mot qu'elle lui écrivait à chaque fin de message, qui écrit pouvait être banale, mais à l'oral obtenait tellement plus de signification et de beauté. Un mot qu'elle ne lui avait jamais dit. Pas en face du moins. Pas encore. Ce mot, elle le pensait vraiment, elle voulait le lui dire depuis longtemps. Elle voulait lui dire dans toutes les langues quelle connaissait, de toutes les formulations possibles. Elle voulait qu'il le sache, que jamais il ne doute d'elle. Elle voulait qu'entendre ce mot sortir de sa bouche lui permettre , à elle-même, d'être sur d'une chose : qu'elle l'aimait.
« Saranghae »


HRP > voila, serieux, désolé, j'ai rien foutu de plus >.<. Mais je trouvais bien de s'arrêter sur ce mot la xD. Et je voyais pas comment quaser un paragraphe avant =S. & j'adore ton style d'écriture, c'est juste trippant 8D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm sorry but i love you; ft. Leisy ♥
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Hishigawa :: → 東京- Tōkyō :: Restauration & Commerces » :: Petits Commerces-
Sauter vers: