Institut Hishigawa


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aiko Tsuji [OK]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aiko Tsuji [OK]   Sam 18 Déc - 22:47

Tsuji Aiko





Etat Civil

      >> 17 ans - 2B
      >> Née le 21 juin à Kyoto
      >> Étudiante
      >> Travail à mi-temps dans une bibliothèque
      >> Hétéro
      >> Élève en 2ème année

Mais qui es tu?


>> Description Physique: {4 lignes}
    Aiko est une demoiselle qui aime le naturel. Sans doute encore une marque d'opposition envers sa mère qui tente de la plonger dans le monde du mannequina ou tout lui semble truqué et superficiel. Elle ne se cache donc pas derrière des tonnes de maquillage, mais n'y est pas totalement opposée non plus. Elle reste une fille après tout, et elle aime prendre soin d'elle.
    Au niveau de son visage, on peut dire qu'elle a des traits plutôt fins et une peau assez pâle. Ses yeux, sont d'un noir profond et exprime bien souvent des sentiments indéchiffrables pour son entourage. Elle a un petit nez droit surplombant ses lèvres fines et rosées. Ayant un léger problème de vue, Aiko doit porter des lunettes, mais il lui arrive plus souvent de porter ses lentilles.
    Ses longs cheveux, naturellement bruns sont présentement teint en blond, une couleur qui semble lui aller à ravir. Elle peut aussi bien avoir envie de les laisser libres que des les attacher.
    Au niveau vestimentaire, là encore, Aiko n'en fait pas des tonnes. Elle fait les choses simplement, mais s'arrange pour que les couleurs soient toujours assorties, histoire de ne pas avoir l'air ridicule.


>> Personnalité: {6 lignes}
    Aiko est le genre de fille dont on se sait pas dire qui elle est vraiment.

    En apparence, Aiko est dotée d'un tempérament de feu, toujours occupée à mille et une chose, elle semble ne jamais s'ennuyer. Pleine de vie, la demoiselle n'aime pas perdre son temps à ne rien faire. Curieuse de tout et possédant une envie de découverte sans fin, elle cours d'un coin à l'autre comme une gamine avide d'apprendre tout sur tout. Passionnée part l'art et la peinture en particulier, elle ne se lasse jamais de se rendre à des expositions. Son rêve serait d'ailleurs de voir un jour une de ses peintures exposée. Une passion qu'elle n'a jamais cachée, au contraire, même si ça semble ne pas plaire à sa famille, ou tout du moins à la famille qu'elle peut encore fréquenter... Lorsqu'elle est entourée, son visage est généralement illuminé par un large sourire en apparence heureux. Elle rit, elle s'amuse, elle semble parfois même insouciante, voir un peu naïve. Mais combien connaisse le reste, ce que Aiko dissimule mieux et qui pourtant est évident à voir ?

    Parce qu'en effet, il semblerait que la demoiselle ait un don particulier. Elle sait manipuler le langage à son avantage. Sans aller à l'encontre de ce qu'elle pense réellement, elle s'arrange toujours pour dire à ceux qui l'entourent ce qu'ils veulent entendre. De l'hypocrisie ? Sans doute pas, on vous l'a dit, Aiko ne dira jamais quelque chose qu'elle ne pense pas. Par contre, de la manipulation, oui. Plutôt intelligente, elle devine rapidement ce que les autres veulent entendre et s'en sert pour obtenir ce qu'elle désire. Parce que malgré son statut social, elle n'en est pas devenue hyper dépendante de l'argent et de l'influence de sa mère, loin de là. Au contraire... Et d'ailleurs, la seule chose qui arrive vraiment à l'énerver plus que tout, c'est qu'on la compare à sa mère. pire même, à la simple évocation de son nom, c'est de la haine que l'on peut lire dans ses yeux. En aucun cas elle ne veut lui ressembler et suivre ses traces. En effet, Aiko est très indépendante et n'apprécie que très moyennement de se sentir trop lié à quelqu'un, elle veut mener sa vie comme elle l'entend, sans avoir à dépendre des choix des autres. De ce fait, on pourrait penser que son envie de liberté est un obstacle social. Pourtant, ça n'est pas vraiment le cas. Elle a assez d'aisance en société pour aller vers les gens et engager une simple discussion banal avec n'importe qui. Pourtant, peut-on parler de véritables amis ? Si vous lui posiez la question, elle vous répondrait simplement que tout dépend de ce que l'on appel un ami. On ne peut pas réellement parler d'amis dans le sens auquel la plupart des gens le comprenne. Non, Aiko n'a pas de personne en qui elle place une entière confiance, à qui elle pourrait tout raconter ou même pour laquelle elle serait prête à faire les pires folies. Mais par contre, elle est en bon terme avec pas mal de gens. Des connaissances avec lesquelles elle passe du temps, fait des sortie. Mais ça ne va pas plus loin. On vous l'a dit, elle ne veut pas se sentir trop liée à quelqu'un. Il en va de même dans ses relations amoureuses. Elle joue, elle flirt, parfois elle provoque, mais s'en va si elle sent que ça devient trop sérieux, si elle voit qu'on tente de la retenir. Mais de cela, tout le monde en a bien conscience. La réputation d'Aiko n'est plus à faire. On sait comment elle est. Et si certains espèrent encore pouvoir la faire changer, d'autres se sont déjà fait à l'idée que c'était sans espoir. Et ça lui va très bien comme ça. Elle n'a pas envie que quelqu'un s'immisce trop profondément dans sa vie. Parce que s'attacher, laisser quelque voir au delà des apparences, ça voudrait dire s'ouvrir à nouveau... et Aiko ne veut plus de ça, elle n'en a plus besoin.

>> Deux adjectifs résumant votre personnage: Passionnée & indépendante

>> Histoire: {18 lignes}
    Comme toutes les histoires, celle d'Aiko commence par sa naissance.Un évènement généralement heureux et attendu de la part du couple. Pour les parents d'Aiko, ce fut surtout une délivrance. Rien n'allait plus entre eux et sa mère ne voulait pas d'un enfant avec cet homme qu'elle n'aimait plus. D'autant que dans son travail, Aiko ne ferait que la gêner jour après jour.

    # # #

    21 juillet, dans l'un des nombreux cafés de Kyoto. Aiko a 1 mois...

    Ses parents se font face avec des mines sérieuses. Sa mère semble légèrement en colère, tandis que son père tente de la convaincre. La convaincre de ne pas laisser Aiko, de ne pas l'abandonner complètement. Il peut prendre soin d'elle, mais sa mère ne doit pas disparaitre de sa vie. Un enfant a besoin de ses deux parents. Mais elle est catégorique.

      - Je comprend que tu veuilles te consacrer à ta carrière. Mais je t'en prie, prend en compte le bonheur de ta fille.
      - Je n'ai jamais voulu de cet enfant. Si elle est là aujourd'hui, c'est uniquement parce que tu m'as convaincue de la garder.
      - Tu ne devrais pas dire des choses pareils... Regarde la... elle est si...
      - Ma décision est prise et je ne reviendrais pas là-dessus. Dès que j'aurai passé la porte de ce café, ni toi, ni elle ne ferez plus partie de ma vie.


    # # #

    Dans les premières années de sa vie, Aiko n'a jamais eut de contact avec sa mère. Pourtant, elle savait qui elle était. Souvent son père lui en parlait. Son père... Un homme extrêmement bon aurait fait n'importe quoi pour le bonheur de sa fille. Aiko l'a toujours beaucoup aimé et lorsqu'il lui parlait de sa mère, elle sentait dans sa voix vibrante les traces de la tristesse. Il était peiné que les évènement aient pris une telle tournure. Mais malgré tout, il était heureux d'avoir Aiko a ses côtés, et rien que pour sa fille, il n'aurait voulu pour rien au monde revenir en arrière.

    # # #

    21 juin, dans le salon de l'appartement où vivent Aiko et son père. Aiko vient d'avoir 5 ans.

    Comme chaque année, Aiko fête son anniversaire en compagnie de son père. Et uniquement lui. Chaque année, elle espère secrètement que sa mère lui fera la surprise de venir la voir. Au moins une fois. Elle ne l'a jamais vue... du moins pas en vrai. Parce que la tête de sa mère est partout en ville, dans les magasine, à la télé. Oui, la carrière de sa mère marche bien. Elle est à présent l'une des plus célèbre mannequin du pays. Mais il semble qu'elle ait définitivement tiré un trait sur son passé avec son père. Et le sort d'Aiko semble lui importer bien peu. Se souvient-elle seulement qu'elle a une fille ?
    ...Mais elle a son père, si gentil. Elle a beau n'être qu'une enfant, elle sent que son père sera là quoi qu'il arrive, lui l'aime tellement.

      - Dis papa, parle moi encore de maman.
      - Tu sais ta mère... c'était quelqu'un de très doux...
      - Raconte moi encore comment vous vous êtes rencontré.


    C'était une histoire bien banal. Lui faisait partie d'un staff technique dans un studio photo. Il s'occupait des lumières. Elle débutait sa carrière de mannequin. C'était l'une de ses première séance photo. Son père lui disait toujours qu'entre eux, ça avait été le coup de foudre...


    # # #

    5 longues années s'écoulèrent encore. Aiko grandissait et lorsqu'elle se trouvait avec ses amis, elle préférait prétendre que sa mère était morte à sa naissance. C'était plus facile. Et de toutes façon, elle avait rapidement appris au fil du temps que si elle disait la vérité, personne ne croyait. Alors elle préférait mentir...
    En famille, elle avait cessé de poser des question sur sa mère. Elle savait que son père souffrait toujours de leur séparation. Et elle sentait qu'il en souffrirait toute sa vie. Parfois, il lui disait qu'elle avait ses yeux et que quand il la regardait, il avait l'impression de revoir sa mère. A cette époque, Aiko se sentait coupable de ce qui s'était passé entre ses parents et si disait que si elle n'avait pas été là, ses parents seraient toujours ensembles... heureux. Jamais elle n'a confié ses doutes à son cher père. Elle l'aimait trop pour ça et savait très bien ce qu'il lui aurait dit.
    Elle aurait voulu rester toute sa vie à ses côtés et pouvoir lui montrer que quoi qu'il lui arrive dans sa propre vie futur, jamais elle ne l'abandonnerait comme sa mère l'avait fait. Mais elle n'aurait jamais plus l'occasion de lui en parler.

    # # #

    20 juin, appartement d'Aiko et son père. Aiko a 9 ans.

    Demain elle aura 10 ans, elle sera une grande comme lui disait son père. Et pour fêter cette occasion, il l'emmènera au parc d'attraction. Elle se réjouit d'avance. Et pour le remercier, elle peint pour lui. En effet, sa passion pour la peinture est née très tôt, ça fait 2 ans qu'elle peint. Ce n'est pas du grand art, mais elle aime ça. Et son père lui dit qu'elle peint les plus belle peintures qu'il ait jamais vues. Mais venant de son père, aurait-il pu lui dire d'autres mots que ceux-là ? Dès le départ il l'a soutenue dans sa passion et lui paie des cours de peinture auxquels elle se rend une fois par semaine depuis un peu plus d'un an.
    De sa chambre, elle entant quelqu'un frapper à la porte. Elle ne se préoccupe pas de savoir qui s'est, c'est très certainement encore la voisine qui vient leur demander du sucre, du lait ou quelque chose dans ce genre là... Mais au bout de plusieurs minutes d'un silence suspect, une voie féminine mélodieuse s'élève.

      - Ça fait longtemps n'est-ce pas... Je comprend que tu sois surpris.
      - Mais... que viens-tu faire ici ?
      - Je viens récupérer ma fille.
      - Aiko ?
      - Et bien oui, je n'ai pas d'autre fille.


    Aiko est à présent pétrifiée dans sa chambre, sa mère... C'est étrange, mais elle avait toujours pensé qu'elle serait la plus heureuse des filles si sa mère refaisait surface dans sa vie. Et pourtant... aujourd'hui, elle n'espérait plus. Au contraire, sa vie telle qu'elle l'était lui plaisait. Elle ne voulait pas que sa mère qui l'avait abandonnée réapparaisse. C'était trop tard, elle n'avait plus besoin d'elle.

      - Tu n'as jamais voulu d'elle, alors pourquoi... Pourquoi revenir maintenant ?
      - C'est aussi ma fille, j'ai parfaitement le droit de la voir.
      - C'est trop tard ! Je ne te laisserai pas l'emmener !
      - Tu n'en as pas le choix, mes avocats ont fait le nécessaire. La garde d'Aiko me revient de plein droit.


    # # #

    Bien sûr, son père avait tout tenter pour empêcher que ça n'arrive. Mais sa mère l'avait dit, ces avocats avait fait ce qu'il fallait. Son père n'avait rien pu faire, même pas devant un juge. Sa mère avait plus de moyens et il avait été estimé qu'Aiko serait mieux avec elle qu'avec son père. Et qu'importe les années de silence passée. Aujourd'hui elle était là, et il semblait que jamais elle ne la lâcherait.

    # # #

    03 mars, dans un parc de Tokyo. Aiko a 13 ans.

      - Ta mère, c'est la célèbre mannequin ?
      - Ancienne mannequin...
      - Oui, oui, celle qui est aujourd'hui à la tête de la plus grande agence de mannequina de toute le pays ?


    Aiko ne pu qu'acquiescer. Oui, c'était bien ça.
    Sa mère qui l'avait arraché à son foyer, à son père. Et tout ça pourquoi ? Pour faire d'elle son héritière. Aiko ne voulait pas de cette vie, être à la tête de l'agence de sa mère ne l'intéressait pas. Et ça ne l'intéresserait jamais. Aujourd'hui, pour la première fois, elle avait raconté toute son histoire à celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie, espérant avoir un peu de soutient. Espérant avoir trouver quelqu'un en qui elle pourrait avoir confiance. Et pourtant...

      - Wouah, t'en as de la chance, dis, tu crois que tu pourrais me la faire rencontrer ?


    Aiko n'avait jamais répondu. Elle était partie en courant. Très vite dans son école, la nouvelle s'était répandue et elle ne pouvait plus faire un pas sans qu'une horde de filles viennent lui parler dans l'espoir d'atteindre sa mère.


    # # #

    Jour après jour, Aiko la haine d'Aiko envers sa mère augmentait. Elle lui avait tout pris, son père, sa vie, ses amis... Jamais elle ne pourrait lui pardonner. Et malgré tout, Aiko n'arrivait pas à en vouloir à ceux qui l'entourait. Mais la situation était devenue insupportable. C'est pourquoi elle intégrera l'année d'après une école privée réservée à l'élite de la société. Oh bien sûr là-bas, on savait qui elle était, mais au moins, les gens ne lui courraient pas après pour rencontrer sa mère. Non ils n'avaient pas besoin de passer par elle. C'est à cette époque qu'Aiko développa sa personnalité. Elle se préservait des autres, sans pour autant jouer les solitaires. Tout était un jeu d'apparence, elle évoluait dans son nouvel environnement avec aisance et elle devînt rapidement l'une des jeunes filles les plus appréciée de son école.

    Les années défilaient et Aiko devînt peu à peu celle que l'on connaît aujourd'hui. Elle n'avait jamais revu son père, sa mère le lui ayant totalement interdit. Elle a continuer à se rendre à ses cours de peinture. En effet, même si elle ne l'avait pas revu, Aiko continuait d'avoir des contacts avec son père par courrier et ce dernier avait tenu à ce qu'elle continue sa passion. C'est pourquoi il avait continuer à lui payer ses cours année après année...

    Vînt alors le temps du lycée. Elle entra à Hishigawa comme le souhaitait sa mère. Ce lycée ou un autre... ça importait peu à Aiko. A la maison, elle ne voyait que très peu sa mère, mais dès qu'elles se croisaient, ça finissaient en dispute. Aiko était catégorique, jamais elle ne prendrait la suite de sa mère. Dès qu'elle le put, elle quitta la maison, préférant vivre loin d'elle. Quant aux évènement se déroulant au lycée... cette guerre entre Naoko et Dai, Aiko ne s'en préoccupe même pas. Qu'ils se tapent dessus s'ils le veulent. Elle ne prendra pas parti. Tant qu'ils ne viennent pas l'embêter, elle ne s'en mêlera pas.




Mes Amis, mes Amours, mes Emmerdes ♫


//

Et dans ta vie?

>> Prénom ou Pseudo: Adi-chan
>> Age: 19 ans
>> Fréquence sur le forum: 4-5/7
>> Vos impressions sur le forum: J'aime beaucoup le design et puis ça fait un moment que je rode dans les parages en hésitant à m'inscrire ou non... et finalement me voilà n.n
>> Où avez-vous trouvé le forum: Arf, je sais plus T.T sans doute dans les partenaires d'un autre forum x)
>> Code du règlement:
Spoiler:
 


Dernière édition par Aiko Tsuji le Dim 19 Déc - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Dim 19 Déc - 11:04




Bienvenu petit Rayon de Soleil ♥
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Takeda
4. Année ; Let's go crazy?

avatar

♦ Avatar : CL ~ Lee Chae Rin
♦ Groupe : Neutre.
♦ Nombre de messages : 730
♦ Age : 18 ans

♦ Section : Design
♦ Classe : 3B
♦ Dear Diary : Happy?

MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Dim 19 Déc - 13:25

Bonjour =D

Je valide le code!

N'hésites pas nous prévenir quand ta fiche sera terminée!

••••


(c) Saranghae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saranghae-graphix.forumactif.ws
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Dim 19 Déc - 14:35

Hey :3

Bienvenue sur le forum ô/ J'ai hâte de lire ta fiche :3

Amuse toi bien (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Dim 19 Déc - 15:10

Merci ^.^
J'ai terminé. J'espère ne pas avoir laissé passer trop de fautes d'orthographe :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Lun 20 Déc - 12:48

Aiko Bienvenu parmi nous ♥

J'espère que tu t'amuseras bien ici!
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Takeda
4. Année ; Let's go crazy?

avatar

♦ Avatar : CL ~ Lee Chae Rin
♦ Groupe : Neutre.
♦ Nombre de messages : 730
♦ Age : 18 ans

♦ Section : Design
♦ Classe : 3B
♦ Dear Diary : Happy?

MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Lun 20 Déc - 13:31

So, je vais te valider de suite

[Sorry pour les délais ><]

Have fun here! Tu peux commencer a faire tes fiches, a RP et bien évidemment a faire un tour dans le flood x)


••••


(c) Saranghae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saranghae-graphix.forumactif.ws
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Lun 20 Déc - 15:33

Merci beaucoup à tout les 2 ^.^
Et pas de soucis pour le "délais". Moi je trouve que ça a encore été assez rapide comparé à ce que j'ai pu connaître x)

*s'en va faire ces fiches*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   Ven 11 Fév - 14:30


Aie Aie en retard pour ne pas changer

J'en suis vraiment désolé et bienvenue en faite le plus important j'allais oublier de te le dire décidément^^.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aiko Tsuji [OK]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko Tsuji [OK]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aiko Tinuviel [EN CONSTRUCTION]
» Tom Aiko, fiche de présentation. [EN COURS]
» Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]
» Aiko Katsuni E.C
» Présentation : Aiko Takei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Hishigawa :: → Welcome to the E.N.D :: Since, it's the past baby! :: Fiches de présentations-
Sauter vers: